Extrait « Une vie pour destin »

Platon disait « les maux du corps sont les maux de l’âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l’âme ».

Et si c’était cela justement et simplement.

Je m’explique : beaucoup d’enfants aujourd’hui sont diagnostiqués avec un trouble du comportement. Dès qu’un enfant n’entre pas dans le moule de l’école, de la société, de la mode même, on décrète qu’il a un trouble. Il est donc classé dys-machin, hyperactif, autiste, etc…. Quand on ne dit pas qu’il est mutant comme titré dernièrement dans un grand magazine. Et je préfère passer sur les classifications new age : enfant indigo, enfant cristal, etc…

[…] jJ’ai pris conscience à quel point le caractère, la personnalité de l’être humain enfant était niée, refusée, à quel point l’évolution naturelle de l’être humain était peu reconnue voire méconnue.

Et si tous ces soi-disant troubles n’étaient ni plus ni moins qu’une part de l’apprentissage que l’être humain avait à faire en tant qu’être spirituel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑