Oser être autodidacte au 21ème siècle

Autodidacte : personne qui s’instruit par elle-même sans l’aide d’un professeur.

A l’heure où l’on constate que les diplômés n’ont pas de travail, que les diplômes ne font pas l’intelligence, que les diplômés restent sur leurs acquis sans plus chercher à évoluer, l’avenir n’appartiendrait-il pas aux autodidactes, à ceux qui ne craignent pas de prendre des risques ?

« Depuis Van Gogh, nous sommes tous des autodidactes – on pourrait presque dire des peintres primitifs. La tradition ayant elle-même sombré dans l’académisme, nous devons recréer tout un langage ». – Pablo Picasso

Quand on me demande : « Quelle école de journalisme as-tu faite ? ou bien encore : « Mais tu n’as pas ta carte de presse ? » Je rétorque : « Je marche sur les pas de Léon Zitrone et Michel Drucker. Ils ont appris leur métier en le pratiquant ».

Quand on me dit : « Ton fils ne va pas à l’école ?! Tu n’as pas peur pour son avenir ? ». Je réponds : « Jean d’Ormesson n’est jamais allé à l’école. Il est pourtant entré à l’Académie Française ».

A la question : « Vous écrivez ? Quelle fac de lettres avez-vous fait ? ». Je réponds : « Jean Giono n’avait pas le bac et il a fait sa carrière dans une banque ».

Quand on s’étonne que Monsieur Mari choisisse à plus de 40 ans de réaliser enfin son rêve de devenir pilote sans faire maths sup/maths spé, je rappelle que Roland Garros, Louis Blériot non plus.

Quand on tente de décourager une enfant de devenir chanteuse en lui disant : « L’entrée au Conservatoire tu sais c’est difficile et cela demande beaucoup de travail ». J’explique que Georges Brassens était un cancre et que Jean Ferrat avait fait des études de chimiste.

A cette mère de famille qu’on rabroue gentiment quand elle dit qu’elle souhaite faire de la peinture son métier, je rappelle que Matisse était clerc de notaire et qu’il a commencé à peindre alors qu’il était alité suite à une appendicite.

Aujourd’hui, encore plus qu’hier, grâce à internet, les MOOC, les médiathèques et bibliothèques, la télévision, etc…, nous avons accès comme jamais auparavant à la connaissance.

Ne nous en privons pas.

——————————————

Quelques autodidactes célèbres :

John Harrison, horloger britannique né en 1693 et mort le 24 mars 1776. Artisan ébéniste de métier, il devient horloger autodidacte et invente le chronomètre de marine,

Pierre Bérégovoy, Premier ministre. Fier de ses origines modestes et de sa formation d’autodidacte, « Béré » restera en fonction jusqu’à la défaite du PS aux législatives de mars 1993.

Henri II, la Faculté de Paris, coiffe Ambroise Paré du bonnet de docteur en chirurgie. Cet autodidacte a appris la chirurgie sur les champs de bataille.

John Milton, poète anglais. Après avoir étudié dans de célèbres collèges anglais, il continue à se former de manière autodidacte. Après la victoire du gouvernement républicain en Angleterre, il devient secrétaire d’état.

Compositeur autrichien, Joseph Haydn était autodidacte. Ses premières créations datent de 1750. Son oeuvre fait le lien entre la fin du baroque et le début du romantisme.

Henri (le Douanier) Rousseau, peintre Français, travaille à l’octroi de Paris après la guerre de 1870 et commence à peindre de manière autodidacte. Il devient copiste au Louvre et expose pour la première fois en 1886.

Pierre Rabhi, ouvrier spécialisé, est aujourd’hui essayiste, romancier, agriculteur, conférencier et écologiste français, fondateur du mouvement Colibris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑