J’en vois….

Le monde va mal.

Nos libertés nous sont enlevées,

Nos joies nous sont interdites.

Et pourtant….

Pourtant j’en vois encore qui ne parle plus à leurs amis,

Qui ne parle plus à leurs parents, leurs enfants.

J’en vois se plaindre de passer du temps avec leurs parents, leurs enfants.

J’en entend qui disent à leurs enfants : arrête de te plaindre.

J’en entends qui disent : heureusement que mes parents sont en Ehpad,

J’aurais pas pu les avoir sur mon dos pendant des jours.

Et je vois ceux qui apprennent par un simple coup de téléphone que leur enfant s’est pendu,

Tout seul dans sa chambre,

Que leur parent est mort,

Tout seul dans sa chambre.

J’en entends qui se plaignent de ses tr… d. c… de collègues, d’employés

Et j’en vois qui faute de salaire sont dans la rue, perdre leur appartement, la garde de leurs enfants,

Se font jeter comme des malpropres par le banquier.

J’en vois et j’en entends qui se plaignent que rien ne va comme ils le souhaitent,

Même la météo s’en mêle.

Je n’entends pas et je ne vois pas ceux qui souffrent

Car tout comme le bonheur, la dignité ne fait pas de bruit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑